Mathématiques : dénombrement de petites quantités, de 1 à 5 (3 ans)

Publié le par Maman Loup

Nous proposons ces activités quand l’enfant est prêt et montre un intérêt au dénombrement (il compte spontanément par exemple et reconnaît déjà de petites quantités).

Avant cela, le dénombrement se « travaille » aussi au quotidien : on compte combien on voit de lapins sur le livre, de voitures garées devant la maison ; on compte les assiettes en mettant le couvert, les œufs dont on a besoin pour cuisiner le gâteau pour le goûter…

1-Des jeux pour dénombrer :

Nous dénombrons dans les situations de vie courante. Et puis :

- On joue à la marchande !


Louveteau possède une petite marchande avec des fruits et légumes en bois et plastique avec lesquels il aime jouer seul ou avec nous !
Les jeux de marchande sont une excellente occasion de « travailler » le dénombrement.

Cela donne des conversations de ce type :
« Bonjour M. le vendeur. Avez-vous des tomates ?
J’aimerais beaucoup vous en acheter. J’en voudrais 3 ! »
ou bien « Je voudrais 2 pommes et 1 banane ».

Pour payer la commande, on s’échange des « euros » (en fait ce sont des jetons de poker) : « Je vous donne 3 euros pour les tomates », « combien voulez-vous d’euros pour les pommes ? ».

 


Ce jeu est un succès chez nous !

 

2-Reconnaître les écritures chiffrées :

Nous utilisons des chiffres rugueux (achetés dans le commerce).

 

 

 

 

 

 

Après les premières « présentations », nous jouons régulièrement à ce que j'appelle « cache-cache chiffres » : nous choisissons ensemble 2 ou 3 chiffres. L’enfant ferme les yeux pendant que l’adulte « cache » (comprendre « dispose de façon assez visible ») dans notre salon les chiffres retenus. L’adulte demande ensuite à l’enfant : « je voudrais le 2 » ou le «1 », l’enfant doit repérer les chiffres et rapporter celui demandé. Nous continuons de la même manière pour le second et troisième chiffre. Puis, nous inversons les rôles (l’enfant « cache », l’adulte cherche). Louveteau adore !

 

Elsa dans son excellent blog « Merci qui ? Merci Montessori » en parle ICI

(l’idée vient de son blog)

 

3-Associer quantité et écriture du chiffre :

Avec des duplos et des anneaux :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec des billes chinoises :

 

 

 

 

 

Avec des assiettes en carton et des jetons :

 

 

 

Avec des images (jeu du commerce que l’on nous a donné)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4-D’autres jeux :

Le jeu de la marelle :

Nous comptons en sautant sur la marelle (reconnaissance des écritures chiffrées).

 


Nous lançons un dé à constellations et déposons Doudou sur le chiffre correspondant (reconnaissance de plusieurs écritures chiffrées).

 

 

 

 

 

 

 

Nous prenons de petites pierres en plastique, issues d'un autre jeu, ; et nous déposons le nombre de pierres indiqué correspondant à chaque chiffre (association quantité/chiffre, dénombrement).

Oui, vous avez peut-être remarqué, sur les photos, l'inversion des chiffres 0/1... C'était le choix de Louveteau ! Comme c'est lui qui installe la marelle, je laisse faire (d'autant qu'il place ensuite convenablement les pierres ou autre matériel...)

 

 

 

 

Le jeu du pommier

 

J'ai trouvé, imprimé puis plastifié ces supports sur ce blog Gijou à la maternelle.

(J'ai utilisé les supports proposés en simplifiant les règles suggérées par Gijou).

Nous utilisons un dé avec les écritures chiffrées de 1 à 3.
Chaque joueur a, face à lui, l'image d'un pommier rempli de pommes. Chaque joueur, l'un après l'autre, lance le dé et cueille le nombre de pommes indiqué par le dé (reconnaissance des chiffres, association chiffre/quantité, dénombrement). Simple, efficace !

 

Pour aller plus loin, je vous conseille tous les articles concernant les mathématiques sur l'excellent blog d'Elsa, "Merci qui, merci Montessori", par exemple celui-ci, ou celui-là.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article