Petits pieds : laissons les libres !

Publié le par mamanloup

Pieds nus, les pieds ancrés dans le sol, reliés à la terre. Plaisir de sentir et ressentir. Ça pique (sur l’herbe), c’est doux, lisse ou rugueux ; c’est chaud (le carrelage d’une terrasse au soleil), c’est froid (encore le carrelage) ou tiède. Le bébé, au sol, dans ses déplacements rampé/4 pattes/puis debout reçoit une foule d’informations captées par les terminaisons nerveuses situées sous ses pieds.

Laissons les libres… le plus possible !

Quant aux chaussures, que nous disent ostéopathes ou kinés ?
  • Que les chaussures ne s’imposent pas avant la marche – elles sont même à bannir ! - Une image évoquée par une kinésithérapeute qui m’est restée : imaginons-nous faire de l’escalade avec des chaussures de ski, c’est un peu ce dont il s’agit lorsqu’on met des chaussures montantes et rigides à un bébé qui se déplace à quatre pattes !
  • D’utiliser des chaussons (en cuir) souples, quand le bébé se met debout puis fait ses premiers pas.
  • Une fois la marche bien acquise, les premières chaussures peuvent être choisies. Pas n’importe lesquelles, pas trop montantes (sans comprimer les malléoles), ni rigides (semelle souple de façon que l’on puisse plier la chaussure sans forcer) et sans voûte plantaire ! Trouver chaussure à son pied, toute une histoire !

Mais même la marche acquise, laissons les petits pieds libres le plus souvent possible, chez soi, sur la terrasse et même éventuellement dans le jardin (après d’être assuré qu’il n’y a pas de danger…)

En « apprenant » à laisser mon bébé évoluer pieds nus et lui faire confiance, j’ai redécouvert moi aussi le plaisir de marcher pieds libres partout dans la maison… Joie simple et plaisir vrai.

Publié dans Marche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article